News de juillet 2021

C’est l’été, le temps des vacances et des fleurs sauvages !

Au fil des saisons

L’agenda de l’été vient de sortir. Au menu, comme toujours, des tas de sorties vertes, des conférences, des découvertes alléchantes. Parmi elles, ne manquez pas les visites de jardins organisées par l’association ‘Au fil de l’eau’ dont la philosophie est de tisser des liens entre enfants, personnes âgées et personnes handicapées. Son but est d’entretenir une piscine adaptée aux personnes à mobilité réduite et d’assurer le fonctionnement d’une part, d’une crèche mixte accueillant des enfants porteurs de handicap et d’autre part, d’un habitat groupé pour aînés actifs de type Abbeyfield. L’association et les jardins sont magnifiques et au programme cette année , il y a un jardin très très savoureux à découvrir… ww.aufildeleau.info                                                                                       

Au Fil des Saisons, www.fwhnet.be

Sécheresse et TerraCottem

Connaissez-vous le « TerraCottem » ?

Du nom de son créateur, le professeur Willem Van Cotthem de l’université de Gand, il a été conçu en 1983 dans le cadre d’un programme de recherche pour combattre la désertification en Afrique, notamment au Sahel. En réalité, il s’agit d’un amendement du sol qui augmente la rétention d’eau de la terre et aide au développement racinaire des plantes. De quoi intéresser pas mal de jardiniers.

Le TerraCottem est composé de granulés mélangés à la terre à une profondeur de 20 cm qui gonflent et se transforment au contact de l’eau en hydrogel. Efficace pendant plusieurs années, il retient l’engrais et a pour effet de diminuer les arrosages. Une petite poignée dans le trou de plantation et la magie opère. Parfait pour les pots et jardinières, dans la serre au pied des tomates et pour les nouvelles plantations lorsqu’il fait très sec !

Après 25 ans d’expérimentations, il est prouvé que la résistance à la sécheresse est bien meilleure, que la culture est plus efficace dans des sols dégradés ou pauvres et que le taux de reprise ainsi que le développement des racines sont plus performants.

A se procurer dans toute bonne jardinerie. www.terracottem.com

Carpenteria californica

Guy, grand amateur de jardins et de bouquets a acheté il y a plus de 10 ans un arbuste au Jardin Botanique de Kew à Londres. A l’époque, le vendeur ne croyait pas à sa reprise en Belgique, l’arbuste étant considéré comme fragile. Aujourd’hui, à Namur, dans son jardin de ville, abrité contre un mur ensoleillé, il mesure environ 4 m de haut et se porte à merveille. N’ayant plus d’étiquette, nous nous sommes prêtés au petit jeu d’identification de la plante. Avec des photos de la fleur, de la feuille et de la silhouette de l’arbuste, nous avons pensé qu’il pourrait s’agir de Carpenteria californica malheureusement trop peu courant dans nos jardins !

De la famille des Hydrangeaceae, son feuillage vert foncé brillant est intéressant car il est persistant ; en été, il est éclairé par de grandes fleurs simples blanches au look d’anémone du Japon ou de rose botanique, relevées d’un joli bouquet d’étamines jaune or. Originaire de l’ouest des Etats-Unis, – comme son nom l’indique -, dans de bonnes conditions, il pourrait supporter des températures minimales de -7° à -12°C. Avec un sol drainé et contre un mur abrité, laissez-vous donc tenter !

Partager